Charte de la Centurie d‘Or

 

L‘O.F.M.C. d‘O condamne sans réserve et sans ambiguité les pratiques contraires à la dignité humaine, à l‘intégrité des personnes et à la propriété des biens, c‘est pourquoi il réaffirme les principes qui ont toujours étaient les siens:

 Il exerce son activité associative dans le domaine de la pensée de façon paisible et fraternel.

Il n‘impose jamais à ses membres un dogme ou pensée unique.

Il s‘interdit toute activité ou discussion d‘ordre politique ou religieuse, tout en laissant dans ce domaine la liberté d‘opinions à chacun de ses membres.

Il n‘utilise aucune méthode de persuasion ou de manipulation pouvant porter atteinte au libre arbitre ou à la volonté de l‘individu.

Il laisse à chacun de ses membres, entièrement libres, de quitter l‘organisation à tout moment sans être inquiété de quelque manière que ce soit.

Il s‘oppose à toute forme de ségrégation raciale ou ethnique.

Il se refuse à toute apologie du mal, et condamne toutes les formes de violences.

Il exclut tout membre condamné par une juridiction pénale pour faits contraires à la probité et aux bonnes moeurs.

Il n‘exige de ses membres qu‘une cotisation annuelle, comme étant le cas dans toute association.

Il oeuvre dans le seul but de transmettre ses enseignements traditionnels et initiatiques, et de perpétuer ses idéaux humanistes.

Il est attaché à la liberté absolue de conscience qui est garantie par la laicité des institutions, d‘où une importance fondamentale pour soutenir cette dernière.

Il appartient à aucun courant et ne revendique aucune coloration politique, sociale ou religieuse.

Il participe par sa réflexion, à la préservation de l‘environnement et du respect de la nature.

Il entend ici rappeler son attachement aux valeurs des droits de l‘homme, tels que définis par la Déclaration Universelle des Droits de l‘Homme  de décembre 1948.





"Retirons-nous en paix, en jurant de garder la Loi du silence."